3 méthodes de pratiquer le basket : 3 plaisirs différents

3 methodes de pratiquer le basket

Figurant parmi les sports les plus pratiqués en France, le basket reste néanmoins méconnu par beaucoup de monde. En effet, contrairement au football, sa pratique nécessite un minimum de matériel et ne peut se faire dans la rue ou dans le jardin familial.

Il peut se jouer de trois manières différentes : sur un panier seul, dans un club ou sur un playground. Chacune a ses avantages et ses inconvénients.

Le panier seul : sympathique, mais vite redondant

Sur un site comme panier-de-basket.fr, vous avez une multitude de paniers différents qui seront idéaux pour faire des shoots tranquillement dans votre cour. Les enfants adorent s’amuser ainsi. Mais, vous ne deviendrez jamais un bon basketteur en vous cantonnant à cette pratique et elle devient rapidement répétitive.

Jouer seul sur un panier a un intérêt si vous voyez seulement cela comme de la détente, sans prétention derrière au niveau de l’amélioration de votre niveau global, ou pour travailler au shoot. Dans ces cas-là, ces séances sont complétées par de véritables entraînements ou des matches.

La pratique en club pour passer un cap

Le basket est un sport intelligent et on le découvre seulement quand on le pratique dans un club avec un bon coach. Il y a dix joueurs sur le parquet, le rythme est rapide, le chronomètre menace et pourtant, des tas de décisions sont à prendre. Faut-il jouer à l’intérieur ? Dois-je poser un écran pour laisser de l’espace à mon meneur ? Les ailiers couvrent-ils l’avant de la raquette afin de pouvoir défendre en cas d’interception ?

Toutes ces questions sont perturbantes, mais existeront si vous commencez le basket en club sur le tard. Pas de panique, les réponses s’apprennent vite. Il faut juste se montrer attentif et essayez qu’elles deviennent instinctives afin que vous puissiez réellement jouer votre jeu sans prise de tête.

La pratique en club amène de la régularité, une progression réelle et de la compétition. En revanche, elle oblige de l’investissement. Si vous n’avez pas envie d’aller à l’entraînement car vous préférez regarder une série, votre entraîneur le supportera une fois, mais pas dix. Il risque alors de vous mettre en dehors de l’équipe.

Quand vous prenez votre licence, soyez certain d’être prêt à quelques sacrifices pour l’équipe. C’est la base d’un sport collectif.

La pratique sur le playground pour un bon compromis

Le playground illustre les terrains en béton très courants dans les parcs ou les quartiers. C’est un bon compromis entre le shoot sur un panier et le jeu en club. Si vous avez un groupe d’amis qui aime jouer, organisez régulièrement des matches.

Cela améliore votre niveau, surtout si vous vous confrontez à de bons joueurs. Le basket fait partie des sports où le fair-play signifie encore quelque chose. En jouant avec des personnes matures et aimant véritablement ce sport, l’arbitrage se fait seul et les disputes sont moins nombreuses qu’au foot.

À moins de jouer réellement de grandes parties sur un terrain entier (le playground se joue souvent sur demi-terrain), vous n’allez pas obtenir toutes les compétences stratégiques comme en club. C’est donc à vous de voir comment vous êtes par rapport au sport et vos objectifs.

De plus, les terrains étant extérieurs, ils deviennent souvent impraticables la moitié de l’année entre le froid, le gel et la pluie.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*